« Rien n’est radicalement oublié ; beaucoup d’éléments psychiques sont inaccessibles à la conscience ; l’oubli est la manifestation phénoménologique du refoulement ; souvent inconsciemment intentionnel, l’oubli vise à éviter le déplaisir et se trouve donc fondamentalement lié à l’affect …, …l’oubli est un phénomène fondamentalement actif et non une lacune ou une défaillance de la mémoire. »

Claude Le Guen, Dictionnaire freudien, 2008, p. 1066

« Tu sais que je travaille sur l'hypothèse que notre mécanisme psychique est apparu par superposition de strates, le matériel présent sous forme de traces mnésiques connaissant de temps en temps un réordonnancement selon de nouvelles relations, une retranscription »

Freud, Lettre à Fliess, 1896.